Les filières et/ou mentions à Madagascar restent restreintes par rapport à celles qui sont proposées par les universités étrangères. Cependant, une minorité seulement peut s’offrir des études dans ces dernières. Beaucoup de jeunes choisissent donc grosso modo des filières sans savoir précisément les détails qui relèvent d’une mention et surtout ils ignorent ce qu’ils vont exactement faire plus tard.
« Faute de conseil et d’orientation, certains n’exercent pas des métiers dont ils ont eu des connaissances et des formations », indique Bakoliarinosy Rajoelisona, présidente de l’Etablissement d’enseignement et de formation professionnelle Supérieure Condorcet (Eefpsc).
En ajoutant que l’orientation des élèves peut débuter dès la classe de 3ème ou seconde. « Il s’agit de guider les jeunes vers le bacc littéraire, scientifique ou encore technique, qui par la suite les orienteront vers une carrière professionnelle envisagée », poursuit Bakoliarinosy Rajoelisona. Ainsi, du 27 au 29 août prochain dans les locaux du Tahala Rarihasina Analakely, afin de conseiller, de guider et d’orienter les étudiants dans leur choix professionnels, l’Eefpsc a mis en place le « Carrefour des métiers ».
Un événement destiné à tous les jeunes, les étudiants et les parents qui désirent s’informer ou se former sur les carrières envisageables après les études supérieures. Des professionnels issus de divers secteurs d’activités vont alors échanger, partager et exposer en long et en large tout ce qui touche la réussite professionnelle et le choix des carrières.
« Notre objectif est de promouvoir, de développer et de valoriser les fondations humaines pouvant relever le défi de la mondialisation pour le développement socio-économique et culturel du pays », conclut la présidente. Un événement qui marquera également le début de la célébration du 15ème anniversaire de l’établissement supérieur.

Sarindra Razafindrabe