Aucune nouvelle concernant l’enlèvement du jeune homme qui demeure introuvable. La Brigade criminelle a saisi l’affaire de rapt d’Yanish Ismael, fils de Danil Ismael, PDG du groupe SMTP, un opérateur indien archi connu pour ses œuvres sociales qui s’est produit dimanche vers 11 heures à Ankadikely Ilafy.
préliminaire
Les éléments de la police ont amorcé leur enquête avec les véhicules de marques Renault Express et Mazda utilisés par les ravisseurs. À ce sujet, la police a convoqué huit personnes, impliquées dans la vente de ces voitures car celles-ci ainsi que les papiers et documents y afférents ont changé de mains. Dans ce genre de transaction, les différents actes de vente retracent les tenants qui se sont succédés mais les investigations de fond dévoileront les véritables propriétaires. En même temps, la police fouille des éléments pour pouvoir tirer au clair l’affaire mais elle garde les secrets de l’enquête dans le but de pister ceux qui ont participé à l’enlèvement. Au bout de six jours du drame, les kidnappeurs ne se sont pas encore manifestés et n’ont demandé aucune rançon.
Pour rappel, une bande armée a fait irruption au milieu d’un recueillement pour subtiliser le jeune homme. Il y eut un accrochage mais ce dernier a été emmené de force sain et sauf. Les séries de kidnapping perpétrées ces derniers temps ne sont pas encore résolues puisque les suspects ne correspondent pas aux malfaiteurs. Les commanditaires courent toujours et les familles des victimes espèrent que les forces de l’ordre boucleront l’affaire dans les meilleurs délais et pour qu’elle soit close une bonne fois pour toutes.

Farah Raharijaona