Les jeux et les jouets restent très importants dans le quotidien tant pour les petits que pour les grands. Ce psychologue souligne que les jeux de société sont un bon moyen pour le développement physique, mental, mais aussi la cohésion sociale des enfants et des jeunes. 

. Comment ces jeux interviennent-ils au niveau intellectuel?

En terme psychologique, les jeux de sociétés peuvent intervenir sur trois points.

Au niveau cognitif, c’est-à-dire ils stimulent l’intelligence (l’attention) de par le traitement de l’information auditive et verbale ainsi que le langage expressif et réceptif. Il aide à traiter également les informations non verbale, des situations dans l’espace (traitement des informations visio-perceptif). Ils interviennent aussi dans les processus mentaux qui incluent la capacité de concentration et de mémorisation auditive et visuelle, la capacité de planification (anticipation) et la capacité de concevoir (imagination et créativité). Ils aident aussi au travail de mémoire à court terme et à la vitesse de traitement des informations.

Au niveau émotif, ces jeux peuvent canaliser les émotions puisque ces genres de jeu se présentent en quelque sorte comme une compétition. Un moyen pour faire travailler l’estime de soi. L’on apprend à gagner ,mais également à perdre.

Au niveau social, les jeux nous apprennent à mieux interagir puisque la plupart nécessitent l’entraide. Ils aident également dans les questions de communications et de l’empathie. et enfin, ils nous apprennent à la gestion de conflit.

. Et au niveau familial?

Jouer en famille améliore la cohésion, mais aussi un moyen de développer la vie des membres. Sur ce point, les parents jouent le rôle d’éducateur et non de compétiteur pour faire ressortir l’estime de soi de l’enfant. Les parents se doivent d’être des agents mobilisateurs. En général, si les parents veulent avoir une qualité d’autorité auprès de leurs enfants, il faut passer des moments de plaisir avec eux et en faire même un investissement à part entière tant au niveau financier que temporel. Cela facilite le rapprochement pour développer la confiance mutuelle; ou encore jouer permet aux parents d’observer le caractère de leurs enfants (la capacité des relations interpersonnelles). Il faut savoir que jouer amène du plaisir et quand il s’agit de ceci, cela procure également du bien-être.

Lire aussi  Les jeux de société face à la génération tactile
. Quels en sont les avantages sur l’apprentissage?

Il est très important d’encourager les enfants et les jeunes à jouer à toutes sortes de jeux dès leur jeune âge. Le fait est que les jeux peuvent déjà les préparer au processus d’apprentissage scolaire. Les enfants qui jouent aux jeux de société, sont beaucoup plus performants à l’école car ils stimulent l’intelligence. De même, au niveau professionnel, jouer peut augmenter les motivations donc une éventuelle croissance de productivité, et créer la bonne ambiance entre collègues. Il existe une consolidation au sein de l’équipe puisque l’on vit du plaisir d’être ensemble.

. Y a t-il des risques de dépendance?

Il est impossible que l’on devienne dépendants des jeux de société. Au contraire, ils augmentent les compétences. En réalité, l’on paye moins cher par rapport aux impacts positifs qu’ils donnent. En revanche, pour les jeux interactifs et virtuels, c’est une autre histoire puisqu’il stimulent également le cerveau mais autrement, et les mondes réel et fictif sont mélangés. Des risques d’épilepsie sont aussi à envisager ainsi que des impacts physiologiques et psychologiques. Ils ont un effet direct sur l’écran et la posture. Il existe aussi un risque d’isolation sociale.

Sarindra Razafindrabe