Les frondeurs au Sénat font monter à nouveau la pression sur le président de l a  Chambre haute, le vénérable Honoré Rakotomanana .  Pas d’éclats de voix a u  p a l a i s  d e verres d’Anosikely mais des manœuvres de coulisse. Comme des bruits lancés en sourdine comme quoi l’octogénaire de la république serait malade. Puis, il a été question de remanier le bureau permanent du Sénat. L’objectif serait de mettre à la place d’Honoré Rakotomanana une personne de confiance pour la « transition » en vue de la prochaine présidentielle.