Le ministre de tutelle, Rolland Ratsiraka, adore parfois l’autosatisfaction et les vantardises.  Les efforts des principaux acteurs du tourisme semblent avoir porté leurs fruits. Madagascar est citée par un magazine spécialisé britannique, parmi les dix destinations qui ont connu un bond significatif, 20% d’affluence de plus en une année. Il reste des points noirs comme l’insécurité ambiante, la saleté et l’insalubrité de tout le pays et ses habitants, les vindictes populaires de temps à autre, le montant élevé des coûts de transport aérien. Mais tout
le monde  s’accorde à dire qu’il s’agit d’un secteur porteur pour l’économie globale.