Ils ont marqué la semaine

Jean Ravelonarivo Le grand saut

Il ne pouvait pas rester sur cette humiliation infligée par la présidence de la République. Qui a décrété sa démission en tant que Premier ministre, sans avoir son aval, pour installer Olivier Mahafaly, son ministre de l’Intérieur   et de la décentralisation à Mahazoarivo. Le général de brigade aérienne, Jean
Ravelonarivo, a pris du recul avant de plonger dans la course à la présidentielle. Une intention connue depuis des mois, ce qui lui a enlevé l’effet de surprise. Le HVM encourt le risque de voir d’autres prétendants à la magistrature suprême parmi ceux qui l’ont servi, mais mis sur la touche, comme un malpropre. Olivier Mahafaly ou Paul Rabary sont les plus souvent cités comme ayant des ambitions présidentielles. Le premier avec un bataillon d’administrateurs civils. Le second fort de sa popularité auprès des maîtres-Fram insérés au Corps de la Fonction publique. Les trois ont déjà travaillé ensemble sous la houlette de Jean Ravelonarivo  quand il était chef du gouvernement.