Actualites Social

Actions de développement – Des jeunes s’allient aux causes sociales

Des jeunes sensibles aux actions sociales. For Madagascar Development (FMD), association à but non lucratif,
apporte son appui dans l’atteinte du développement durable à Madagascar. Elle instaure un pôle de croissance au niveau d’une commune pour parvenir à ses objectifs. Fondée officiellement en France, le 18 février 2016, elle est en coordination avec l’annexe de l’association basée à Madagascar, créée le 28 décembre 2017. FMD a pour mission d’assister une commune dans le démarrage de son développement. La contribution de l’association porte sur les besoins qui émanent des collectivités locales tout en se focalisant sur les Objectifs de développement durable à l’horizon 2030 et se basant surtout sur un système de décentralisation.
Il existe une plateforme centrale siégeant en France, une autre résidant à Antananarivo et auprès d’une commune dans laquelle FMD intervient. Dans chaque plateforme, se trouvent des pôles qui assurent le bon fonctionnement de l’association. On dénombre ainsi les pôles économique, social et environnemental, sports, loisirs et culturel, administratif, juridique et financier, infrastructure et logistique, communication et événementiel, informatique et éducation. Chaque pôle est subdivisé en département.
Elle a choisi la commune rurale de Beforona pour mener des actions sociales. « Nous avons relevé une nette dégradation du niveau de vie de la population au fil des années. Nous mobilisons actuellement les jeunes dans le domaine sportif en leur apportant un soutien moral et matériel nécessaire. Car nous souhaitons instaurer une discipline et leur apporter un savoir-faire et un savoir- vivre indispensables à la vie en société ainsi qu’à l’efficience de la marche vers le développement », rapporte un responsable de FMD. Le pôle sports, loisirs et culturel met en place des dispositifs pour assurer l’accompagnement de ces jeunes et l’avancement du projet en organisant des tournois, en établissant des programmes d’entrainement, en sensibilisant les jeunes, etc.
Dans le domaine d’assainissement, le besoin primordial de cette commune « pilote » est la mise en place de toilettes publiques et de bornes fontaines. D’après un constat, la population fait ses besoins dans le cours d’eau en bas du village, alors que celui-ci approvisionne d’autres villages en aval, en eau potable. De ce fait, l’instauration d’infrastructures est une nécessité impliquant pleinement la population locale, accompagnée de mesures de sensibilisation à la propreté et au respect des moyens mis à disposition par l’association.

 Farah Raharijaona