Ils ont marqué la semaine

Lalao Ravalomanana « Abandon de poste »

Introuvable. Depuis le 21 avril où elle a laissé les « députés pour le changement » squatter le parvis de l’Hôtel de
ville, Lalao Ravalomanana n’existe plus. La capitale a été livrée à elle-même. Les embouteillages s’intensifient, les ordures, revendiquées par le HVM, non ramassées, les rues mal entretenues, les marchés déstabilisés, les arrondissements tournent au service minimum… Une absence d’autorité qui a pour effet immédiat la reprise des remblais illicites. Dès la tombée de la nuit, des camions se  chargent des basses besognes. Des inondations sont à craindre durant la prochaine saison des pluies. Les 75 millions de dollars de la Banque Mondiale sont tombés à pic.