Ils ont marqué la semaine

Johary Ravoajanahary Mal à l’aise

Il a vécu toutes les crises politiques récentes pour ne pas savoir que les médias publics ont toujours été la cible des critiques des opposants au régime en place par le traitement inégal des informations. Des journalistes militants au sein de ces deux organes sont même devenus maîtres des « désinformations ». Bousculé par des représentants des  73 députés contestataires, Johary Ravoajanahary, actuel directeur général de l’Office de la radio et télévision, ORTM, les a suppliés de ne pas rameuter la foule au siège des médias publics à Anosy. Les employés, selon lui, sont encore marqués par les incendies du 26 janvier 2009. Pour éviter un tel drame, une telle tragédie, les journalistes de la RNM et de la TVM, payés par les contribuables, mais non pas par les partis au pouvoir, doivent respecter l’éthique et la déontologie du journalisme. Un simple retour aux sources de l’impartialité.