Ils ont marqué la semaine

Claude Raharivoatra Réanimateur

Moribond depuis des années par des convulsions internes, le syndicalisme cherche un nouveau souffle. Les ténors essaient de se mettre sur la même longueur d’onde. Parmi eux, un homme d’expérience, Claude Raharivoatra, celui qui, à la tête du syndicat des enseignants, a pu perturber l’année scolaire durant la Transition. Il aura été la bête noire du ministre de l’Éducation de l’époque, Régis Manoro. Mais une fois récupéré à la primature comme conseiller, il a abandonné la lutte. Cette fois-ci, il parle de salaire insuffisant pour faire face à l’envolée inflationniste qui prévaut. Un discours devant rameuter tous les salariés du pays. Mais la mayonnaise tarde à prendre. Elle peut même tourner au vinaigre.