Actualites Social

Accident – Carnage sur les routes

Sur la RN1, en début de semaine, un camion transformé en taxi brousse est passé par dessus le pont de Iombofotsy, faisant au moins quatre morts

Aucune disposition majeure n’a été prise alors que le nombre de morts s’allonge sur les routes.
Les autorités compétentes n’ont pas encore réagi officiellement

Silence radio du côté de l’État. Suite aux deux accidents majeurs, l’Express de Madagascar a voulu recueillir des informations auprès de l’Agence de transport terrestre mais aucune réaction de leur part n’est venue. Des mesures ont été entreprises par la gendarmerie récemment encourageant sur la prudence en route, surtout pour les sprinter et tous les véhicules. L’accident mortel d’Andranomena soulève un débat sur le respect du code de la route. 
En rappel, le début de mois de juillet à été marqué par un horrible accident routière à Andranomena Imerintsiatosika. Pris de panique, un autocar s’est jeté subitement dans une rivière en croisant une troupe de zébus sur le pont d’Antetezampotsy. Cinq morts et dix neuf blessés, c’est le dernier bilan suite à ce grave accident. D’après le témoignage d’Évariste Tojoniaina Rafalimanana, survivant de l’accident,  »la cabine est entrée en plein contre le lit de la rivière à une  vitesse effrayante. L’ensemble du véhicule s’est ensuite renversé pour atterrir les quatre roues en l’air. La remorque a été écrasée sous son propre poids, piégeant ainsi les passagers à l’intérieur. Une couche d’huile moteur noirâtre couvrait la rivière lorsque j’ai réussi  tant bien que mal à me hisser à travers une vitre brisée. Un zébu mort gisait tout à côté tandis qu’un deuxième se trouvait encore sur la route ». Les quatre personnes décédes ont été inhumées à Andranomiely.

Deuxième accident
Le deuxième accident s’est produit toujours sur cette route le 3 juillet. Une voiture de marque  »Toyota Fortuner » a voulu dépasser un mazda sur le pont d’Antentezankazo Maroharona. Le chauffeur du véhicule de marque  »Mazda » a été tué sur le coup. Huit passagers du mazda ont été blessés. Le Toyota Fortuner s’est enfui. La gendarmerie n’a pu arrêter cette voiture qu’à Tsiafabositra. Une trentaine de blessés de ces deux accidents successifs sont soignés,  au sein de l’hôpital Joseph Ravohangy Andrianavalona, actuellement.

Mamisoa Antonia
Photo: Claude Rakotobe