Actualites Culture

Méga concert – Dadi Love à l’assaut du Coliseum

Une saison à peine achevée, le groupe s’attaque déjà à la nouvelle. Dans le calendrier de Dadi Love et sa bande, le mot vacances n’existe pas. Pour eux, il n’est pas question de croiser les bras ou de chômer.
La preuve, avec inquiétude et déception, beaucoup de fans se sont posés la question de savoir où est passé Dadi Love lors du week-end pascal. Aucune trace, aucun signe de sa part sur les diverses scènes de la capitale et ses périphéries. La réponse ne se fait pas attendre car cette formation s’est produite à Mayotte au mois de mars. Après y avoir assuré six dates à guichets fermés et couronnés de grands succès, il est de retour à Madagascar le 8 avril, et compte enfin satisfaire le public tananarivien.
De source bien confirmée, la date du 29 avril sera dédiée aux fans et supporteurs de la capitale. «Ce grand rendez-vous unique sera programmé au Coliseum d’Antsonjombe en version méga concert auquel participera une pléiade d’artistes de diverses tendances musicales.

Il représente un cadeau qui vient du cœur de l’idole préférée de certains fans en guise de souvenir, d’amour et de fidélité»,  affirme le manager.
Ancien membre de la chorale FJKM de la commune urbaine d’Antsohihy, capitale de la région Sofia, le jeune Stéphanoelson Hervé Rajaosalama alias Dadi Love accentue sa popularité. Au fil des années, il ne cesse de confirmer sa notoriété partout où il se produit. Sa réputation ne se limite plus au plan national. Souvent sollicité par la diaspora, sa renommée franchit les frontières du pays natal. Aujourd’hui, Dadi Love représente une grande référence du rythme tropical de la Grande Île, apprécié à l’extérieur (Europe, La Réunion, Maurice, Mayotte, les Comores).

Le manager Angelo et son poulain lors de la remise des Trophées Awards 2016 au CCI à Ivato

Timing chargé
Élu Meilleur artiste masculin de la «Mozika mafana» ou Musique chaude par les auditeurs de la station privée Radio des jeunes ou Rdj, lors des Awards 2016 (la cérémonie de remise des trophées s’est déroulée en février 2017, au Centre de conférences international à Ivato), Dadi Love affiche un parcours positif et une ascension au sommet ces trois dernières années. Chanter, danser, animer et faire bouger au maximum le public sont ses grandes particularités. Ses multiples compositions (Ataoko sonia, Tsy atakalo, Zah poerapoera, Aza atao next, Ameza facture, Ataova io, Heveriko zah, basées sur des chansons d’amour,  connaissent d’énormes échos sur les ondes des radios et les stations de télévision. La «Dadilovemania» gagne de l’ampleur et touche toutes les catégories d’âge. Dans les foyers, dans les bars, dans les cours où les enfants s’amusent, dans les Night-clubs, dans les taxis-brousse, dans les karaokés…, ses titres sont très appréciés et souvent repris en boucle. Très fier du parcours sans faute de son poulain, le manager du groupe annonce le timing hyper chargé jusqu’à la fin de la saison. La tournée nationale va s’enchaîner, suivie d’un Tour de France fixé du 28 juin au 15 juillet.

Jean Paul Lucien