Actualites Sport

vulgarisation – Le Beachandball entre de bonnes mains

La Fédération malgache de handball priorise, désormais, dans son calendrier annuel, la vulgarisation du Beach handball. Ce sport de plage est plus facile à promouvoir que le style classique

Phase de lancement. Cette année, deux compétitions de vulgarisation du Beach handball figurent dans le
programme d’activités de la Fédération malgache (FMBH). Le premier tournoi se tiendra à Mahajanga, du 8 au 11 août, et le deuxième à Morondava, dont la date reste à confirmer. « L’île Maurice a abrité en 2017 la Coupe du monde de beach handbal U17. Et cela nous a fait un peu tiquer car Madagascar est aussi une île», précise le président de la FMHB, Fidèle Razafintsalama. Depuis, la Fédération a lancé un appel à manifestation pour les clubs en règle, ceux qui veulent et ont les moyens de faire le déplacement pour la compétition inaugurale à Mahajanga. Ce tournoi est d’abord destiné aux séniors qui maîtrisent au moins les règlements du handball classique. « Ce sera le moyen par excellence de relancer et développer le handball classique. D’autres disciplines l’ont adopté pour lancer le beach soccer, le beach volley et le basket à trois. Sa promotion est favorable dans l’océan Indien », ajoute le numéro un de la discipline.
Grâce à la collaboration avec le ministère de l’Éducation nationale, la FMHB enchaînera la vulgarisation au sein des établissements scolaires car le championnat de la discipline est depuis longtemps programmé en sport scolaire. « L’obtention du matériel nécessaire pour promouvoir le beach handball est déjà en cours de négociation avec la Fédération internationale et celle de Maurice qui vient d’abriter le Mondial », spécifie Fidèle Razafintsalama. « Mentionnées dans notre calendrier annuel, des formations de dirigeants et techniciens dans les régions sont aussi prévues entre les mois de mai et août », indique, pour sa part, le secrétaire général de la Fédération, Rolland Randrianarison.

La première tentative de lancement du beach handball en 2012 à Mahamasina

Perle rare
Jean Joseph Andriamaherizo Rakotoson est l’unique technicien malgache à avoir suivi des études spécifiques sur le beach handball. Il a passé sa soutenance de mémoire en 2014 et il prépare en ce moment son diplôme d’études approfondies à l’École normale supérieure. En 2012, il a déjà tenté de promouvoir ce sport de plage, mais le projet est tombé à l’eau la même année. Maherizo est trois fois champion de Madagascar juniors et deux fois meilleurs buteurs au sein des clubs ACT et Elite.

Evoluant plus tard au sein de Zanak’Avaratra, il a été en 2014 appelé en sélection nationale en vue du championnat d’Afrique IHF à Djibouti. Par la suite, il a été désigné entraîneur national des juniors filles, des U18 au Jeux de la CJSOI et, dernièrement, des U20 garçons pour l’IHF Trophy au Sénégal où Madagascar a terminé cinquième.
« Le nombre des pratiquants du handball diminue de plus en plus. Les jeunes choisissent plutôt des disciplines plus dynamiques comme le foot, le basket ou le volley », regrette Maherizo. « Le beach handball est plus facile à vulgariser, surtout sur les côtes. Nous avons déjà les moyens de base comme les infrastructures. Sa pratique et son développement ne demandent pas beaucoup de budget », mentionne-t-il. « Côté technique, les joueurs pourront vite s’améliorer sans crainte comme, par exemple, en attaque plongeon et en saut », conclut-il. Pour information, l’intégration du beach handball aux Jeux Olympiques de Paris 2024 est en phase de négociation.

Jean Joseph Andriamaherizo Rakotoson, unique
spécialiste du beach handball

Serge Rasanda