Actualites Economie

Fiscalité – S’acquitter de ses obligations fiscales un acte purement citoyen

Le premier trimestre d’une année d’activité pour une entreprise correspond en général à la période où cette entreprise doit s’acquitter de ses obligations fiscales. Cependant, beaucoup d’entre elles, par méconnaissance ou par mauvaise foi, manquent au respect de ces obligations en tant que contribuable. Une conduite qui, parfois, entraîne des sanctions à l’égard de ces entreprises. Notamment sur le plan du redressement fiscal.
« Le contribuable n’est pas toujours armé pour maîtriser la multitude de règles s’appliquant en matière de fiscalité. C’est là qu’intervient un conseiller fiscal qui est un expert indépendant connaissant les lois et les règles auxquelles sont tenus de se conformer tant le contribuable que l’administration fiscale, ainsi que le fonctionnement des institutions administratives et judiciaires ».

Avantageux
Par ce postulat, Nantsoina Rakotozanany General manager du cabinet juridique etfiscal NR Consult, tente d’initier la masse populaire, mais aussi et surtout les dirigeants d’entreprise à ce domaine, généralement, occulte qu’est la fiscalité. Selon elle, le conseiller fiscal, avec ses connaissances légales et fiscales, permet à une entreprise d’établir un rapport de force vis-à-vis l’administration. Le but étant de s’assurer que celui qui a recours à l’expertise d’un conseiller puisse profiter de toutes les stratégies de réduction d’impôts disponibles. Autrement dit, le rôle d’un conseiller fiscal au sein d’une entreprise se traduit plus sous forme d’investissement à long terme que d’une simple dépense superflue.
« Payer les impôts est bien. Mais les payer en bénéficiant des avantages que peuvent procurer les textes existants est encore mieux. Sans pour autant oublier le fait que s’acquitter de ses impôts est un acte purement citoyen », souligne le manager de NR Consult en rassurant que le cabinet, depuis ces cinq années d’existence d’un portefeuille d’une
quarantaine d’abonnés qui, à la suite d’un redressement fiscal, s’en est sorti avec des réductions de 5 à 10 % pour la plupart. Tandis que d’autres ont même réussi à ne payer rien du tout.
En somme, le conseiller fiscal se dresse comme une interface entre le contribuable et l’administration en conseillant le client sur la conduite à tenir afin de prévenir un éventuel contrôle fiscal ou encore en assistant le contribuable lors des débats contradictoire de plus en plus sollicités par les vérificateurs.
L’idée de collaborer avec ces experts en fiscalité se pose ainsi comme objectif de payer les impôts tout en bénéficiant des avantages que peuvent procurer les textes existants en définissant un diagnostic fiscal qui permet de jauge les forces et les faiblesses de l’entreprise en examinant son dossier fiscal pour déceler les risques liés aux obligations déclaratives afin de les mettre en adéquation avec la législation en vigueur et à quantifier ces risques dans le but de prévenir un éventuel contrôle fiscal.

Par Harilalaina Rakotobe