Ils ont marqué la semaine

Me Hery Rakotomanana Soucieux 

L’Indépendance de la Commission électorale nationale, CENI, commence à perdre de sa valeur. Son président, Me Hery Rakotomanana ne peut que constater les dégâts.
Les résolutions sorties des consultations que la CENI a organisées avec les acteurs politiques et les membres de la société civile n’ont pas été retenues dans les lois organiques des élections. D’où les contestations qui fusent de partout. Un autre problème, les dates des élections sont toujours inconnues. Ce qui oblige la CENI à rouvrir, tout le temps, le registre des listes électorales, après avoir fixé des délais de clôture à plusieurs reprises. Au dernier bilan, 9 903 913 électeurs ont été recensés, loin des dix millions escomptés. Enfin, la contribution financière des bailleurs de fonds, dans cette incertitude bien entretenue, risque de connaître une importante réduction.