Actualites Culture

Me’Chic’Gasy – Royalement vôtre 

La marque Me’Chic’Gasy s’approprie des atouts nobles. Avec « Manjakamiadana » et « Andriana » comme thèmes de ses nouvelles collections, la griffe Me’Chic’Gasy puise ses inspirations dans l’univers du palais royal de l’Imerina et ne lésine pas sur les moyens pour son défilé à l’hôtel Le Louvre, ce soir

Avec trois lignes de vêtements, une collection couture pour femmes et pour hommes, et une autre dans la catégorie urbaine qui s’adresse aux deux sexes, la marque Me’Chic’Gasy s’inspire, cette fois-ci, de la royauté malgache. Avec les vingt-quatre nouveaux modèles qu’elle va présenter d’une manière originale à l’hôtel Le Louvre à Antananinarenina ce vendredi 22 juin soir, Me’Chic’Gasy tente bien de séduire la clientèle locale et internationale avec une touche de noblesse.

ME’CHIC’GASY 2NIGHT

Plusieurs entités ont travaillé en synergie pour faire de cette deuxième édition de Me’Chic’Gasy Night une réussite. Sion Events s’occupe de l’organisation en général avec l’appui de Rasté. La soirée se déroulera autour d’un dîner égayé. Le champagne coulera, prestige oblige.
Le toast sera porté pour la culture malgache, pour le vita malagasy qui mise sur la carte du roi et de la reine ce soir.

A la conquête du monde

Me’Chic’Gasy existe depuis presque trois ans. Ses produits se basent sur les tissus traditionnels, en particulier le « landy », la soie malgache. La marque gagne en notoriété dans la fabrication de tenues de soirée et chaussures pour femmes et pour hommes. Son objectif se propose d’habiller le monde comme le stipule son slogan « The malagasy clothes to dress the world ». Le gagnant de l’AFRIMA Awards Shyn contribue à cet essor en associant son image à celle de la marque qui habille aussi les représentants de Madagascar aux élections de Miss et Mister International lors de la dernière édition. « A partir de cette année, nous mettons sur le marché des produits industriels pour que la haute bourgeoisie malgache puisse frimer fièrement en portant du vita malagasy », précise Maharanty, un fan inconditionnel de la marque Dolce&Gabanna. Il rêve du succès commercial que rencontre le duo italien.

Sur toute la ligne

La soie malgache se décline sous des coupes à la fois simples et structurées. Les couleurs se mélangent avec douceur et chaque silhouette se conjugue au temps de la royauté malgache, dans l’univers du palais de la reine appelé « Manjakamiadana », qui est aussi le thème de la collection couture. « Andriana » se veut plus accessible à tous. Cette ligne urbaine à base de coton s’adresse à tout le monde. « J’ai bien pris le temps pour sortir ces nouvelles collections. Trouver de belles matières, choisir les différentes nuances de couleurs et les motifs ont demandé un peu plus d’investissement en temps et autres, dans le souci d’offrir de la qualité ; parce que les thèmes que je vais évoquer exigent du haut de gamme. Des tenues de soirée et des vêtements classes pour aller au travail avec une touche de patriotisme. Ce sera un défilé pas comme les autres. Chez nous, les clients sont rois, nous avons concocté une soirée à la hauteur de cette image-là surtout pour la présentation de ces nouveaux produits. Depuis leurs arrivées, un accueil chaleureux et royal leur sera réservé. Entrées en limousine ou en Karenjy, la première marque de voiture malgache. Toutes les animations reflètent et soulignent le prestige de chaque personne. Shyn, l’ambassadeur de notre marque fera un show case pour l’occasion. D’autres groupes étofferont l’ambiance. Il y en aura pour tous les goûts. Du cover, de la culture malgache, ce sera l’événement culturel de l’année », souligne Maharavo Ramilison, le « brander » de la marque Me’Chic’Gasy.

Maharavo Ramilison se définit lui-même comme étant un brander pas un styliste.

 

Quelques photos de la collection « Manjakamiadana » lors d’un shooting au Palais de la reine.

 

Par Ricky Ramanan
Photos : fournies