Actualites Culture

Feo tokana, mozika iray – Aina Harry conquiert  par la poésie de ses chansons 

Une belle prouesse de la part de la Radio télévision Analamanga (RTA), qui ne cesse d’émerveiller ses téléspectateurs. La grande finale de « Feo tokana, mozika iray » a couronné le jeune Aina Harry.

Une réjouissance, qui honore de la plus belle des manières le talent d’une jeunesse prometteuse. L’émission de télé-crochet « Feo tokana, mozika iray » produite par la Radio télévision Analamanga (RTA) s’est close dans la soirée du samedi, lors d’une finale à la fois mélodieuse et enchanteresse. Un événement inédit pour le petit écran qui a vu se relayer sur la scène du Dôme RTA Ankorondrano un joli bouquet de jeunes artistes forts d’une créativité et d’une passion exemplaires pour la musique.
Au bout de trois heures de show, c’est donc le jeune Aina Harry qui s’est vu décerner le premier prix en remportant le concours face à  Betia, Tattix, Le Guide et Malala, les autres finalistes. Aina Harry qui s’affirme désormais grâce à « Feo tokana, mozika iray » comme le digne porte étendard d’une génération d’artistes engagés pour la valorisation de notre culture. Le jeune homme s’est ainsi démarqué du lot en séduisant le public à travers ses propres compositions jazzy et teintées de poésie, qu’il a sublimé de sa maîtrise du piano, son instrument de prédilection.
À savoir les titres « Tavela irery », « Silam-panahy » et « Tezitra », qui n’ont pas manqué de ravir les oreilles aguerries d’un jury émérite composé de Njakatiana, parrain du télé-crochet, ainsi que Kolibera et Solo Andrianasolo.

Fierté et défi
Une belle aventure vient ainsi de se clôturer à travers ce concours musical qui a su faire valoir la fraternité au sein de ses concurrents également.
« Ce concours était un défi que je suis très fier d’avoir su relever. Ce fut un bonheur que d’y avoir participé et je promets de toujours aller de l’avant pour tous ceux qui m’ont soutenu et qui continueront à me soutenir », confie Aina Harry. Le grand gagnant de « Feo tokana, mozika iray » remporte un billet pour l’Hexagone où il partagera la scène aux côtés de Njakatiana dans le cadre de l’événement « Nuit Blanche » à Paris le 2 juin. De plus, Aina Harry s’est aussi vu couvrir de cadeaux grâce aux fidèles partenaires de la RTA qui ont tenu à récompenser son talent.

Les finalistes au moment du dernier verdict

Notamment, KTM Tsaralalana qui lui a offert une moto d’une valeur de 4 000 000 d’ariary, Grace Corp avec qui il obtient une collaboration exclusive, un bon d’achat de 200 000 d’ariary chez Varo Boba Behoririka et Le Pouce Fitness qui lui offre un abonnement gratuit dans ses locaux. De quoi amplement le motiver à poursuivre sa passion.
En seconde place, Malala a entre autres remporté un week-end au Grace Lodge Andasibe. « Coup de cœur » du jury avec sa chanson « Izaho tia anao », Betia a particulièrement eu les éloges de Njakatiana chez qui il perçoit une future collaboratrice aussi. Betia en troisième position, Tatix en quatrième et Le Guide en cinquième ayant tous reçu aussi des lots de la part de Maki Company. « Chose promise, chose due. On ne cessera de se surpasser chaque année pour promouvoir les jeunes talents, ainsi vous pouvez déjà vous attendre à être encore plus éblouis par la prochaine édition » souligne Naina Randriamananjara, directeur de la RTA. La chaîne qui se confirme comme une plateforme privilégiée pour tous les artistes de la Grande île.

Njakatiana, le parrain du concours
Feo tokana Mozika Iray deuxième édition

Andry Patrick Rakotondrazaka