Le ministère de la Santé publique et ses partenaires mènent une campagne de vaccination contre la polio depuis décembre 2014. La troisième phase s’est tenue au début du mois d’août. Dans les fokontany de Tsararano Ambony et Nosikely, les agents communautaires et médecins ont détecté en juin deux cas de polio confirmés après une analyse de selles.
D’après le Dr Jean Jaques Arsène Randrianarisoa, médecin chef du CSB II Tsararano Ambony, les deux enfants âgés de moins de deux ans ont été confiés au centre de récupération nutritionnel. « Le premier apprend à se mettre sur les quatre pattes tandis que le second est sur le point de
marcher. Il n’y a pas de traitement curatif contre la poliomyélite mais il reste la prévention par le biais de la vaccination pour lutter contre cette maladie », insiste-t-il. Jeudi, la campagne de ratissage a commencé pour trouver les enfants non vaccinés.
Lors de cette troisième phase, les agents de santé ont pu vacciner du 3 au 7 août 5 059 enfants dans les trois secteurs médicaux à la charge du CSB II de Tsararano Ambony qui compte trois médecins, quatre sages-femmes, quatre paramédicaux, un dispensateur et un gardien.