Actualites Social

Recyclages – Des papiers et des plastiques se transforment

Si vous avez du papiers et du plastique qui ne servent plus, ne les jetez pas. Il vous suffit de contacter la société Ecologik Madagascar, spécialiste en ramassage, triage et transformation de déchets, et des femmes viendront les collecter et les revendront à la société. Les déchets ne s’éparpilleront pas et l’emploi vert qui se conjugue avec l’assainissement trouve son sens car il s’agit de protéger l’environnement.

DÉFIT
L’association « Agir pour le développement durable et l’économie Verte à Madagascar »
(ADDEV Madagascar) a initié ce projet pour que des femmes issues de milieux défavorisés à Ankorondrano, Ivandry, Andranomahery et Analakely en bénéficient puisque la collecte de déchets dans les entreprises crée un supplément de revenus hebdomadaires. « Les gains entre 6 000 et 7 000 ariary à chaque fin de semaine ne couvrent pas toutes nos charges. Si des sociétés possèdent des papiers de format A4, des journaux qu’elles n’utilisent plus, nous pouvons les récupérer et les revendre. Plus les papiers et les plastiques à livrer abondent, plus nos revenus augmentent. Ce sont nos matières premières », explique Clotilde Razafiarisoa, une des femmes sélectionnées du fokontany d’Ankorondrano.
Le projet financé par le Fonds canadien pour les initiatives locales vise le recyclage. Rien ne se perd dans la mesure où Ecologik Madagascar exploite les déchets collectés en bûches qui font tourner les chaudières et en autobloquants. Mervyn Mobeeboccus, directeur général de la société, indique que les participantes remettent en moyenne trois cents kilos de plastique et trois cents kilos de papier, soit vingt kilos de chaque par semaine, une quantité qu’il a qualifiée d’insuffisante •

Par Farah Raharijaona