Actualites Economie

Technique d’agriculture – Des mots et des définitions

Une partie de la forêt d'Ankorabe dégradée

L’agriculture de conservation est un ensemble de techniques culturales qui maintiennent et améliorent le potentiel agronomique des sols. Elle vise des systèmes agricoles durables et rentables et tend à améliorer les conditions de vie des exploitants au travers de la mise en œuvre simultanée de trois principes à l’échelle de la parcelle qui sont le travail minimal du sol, les associations et les rotations culturales, et la couverture permanente du sol.
L’agroforesterie est une mode de production agricole associant sur une même zone des plantations d’arbres et d’autres cultures, formant une même unité, pour avoir des effets bénéfiques réciproques.
Le semis direct sous couverture végétale est une technique agricole qui implante une culture directement dans un couvert végétal sans avoir préalablement travaillé le sol.
La permaculture est la plus difficile à définir. Elle varie selon les sources. Selon Wikipedia, la permaculture est une méthode systémique et holistique de conception d’habitats humains et de systèmes agricoles inspirée de l’écologie naturelle (biomimétisme) et de la tradition. Selon Le petit Robert, la permaculture est un mode d’aménagement écologique du territoire, visant à concevoir des systèmes stables et autosuffisants.
Dans d’autres sources : la permaculture est une science de conception de cultures, de lieux de vie et de systèmes agricoles humains utilisant des principes d’écologie et le savoir des sociétés traditionnelles pour reproduire la diversité, la stabilité et la résilience des écosystèmes naturels.
C’est un mode d’agir et une façon d’appréhender la vie de façon durable et logique en interaction avec la vie plutôt que contre la vie. Il s’appuie sur trois à savoir prendre soin des hommes, prendre soin de la terre et produire et partager équitablement les ressources.

Source : Songadina n° 33 de Conservation International